L’accompagnement du créateur

Au cours de cette phase précédant l’immatriculation de l’entreprise, l’expert-comptable devra préciser au créateur les différentes étapes à franchir, lui proposer un parcours optimal et lui rappeler la règle des 80/20 : l’entreprise innovante bâtit ses fondations lors de cette phase de pré-création où 80% de son avenir se décide et qui représente 30% du temps passé et 20% de l’investissement. C’est en l’éclairant d’analyses beaucoup plus objectives que celles qu’il aurait eues seul, que le professionnel aidera le créateur à franchir ou non le pas. Pour cela, il s’appuiera sur l’étude de l’APCE réalisée en 2008, précisant les taux d’abandon à travers les différentes étapes de création :
1. Formalisation de l’idée et du concept. Cette étape réalisée après un bilan de compétences est critique car elle représente 30% des abandons.
2. La découverte des modalités de création. Cette étape de planification des démarches administratives et financières décourage 15% des porteurs de projet.
3. L’étude de marché. Cette phase qui consiste à s’assurer qu’il existe un marché porteur, confronter sa stratégie commerciale élimine encore près de 10% des entrepreneurs.
4. Le montage financier consistant à projeter financièrement la viabilité de son entreprise (plan de trésorerie, seuils de rentabilité..) représente à lui-seul 35% des abandons. En effet, lorsque le porteur choisit de réaliser lui-même le montage, il peut se tromper, faire des oublis qui le conduisent souvent à avoir la conviction que son projet est irréalisable.
5. La recherche de financement c’est-à-dire réunir les capitaux nécessaires est l’ultime étape d’abandon (10% des porteurs de projet). L’expert-comptable devra éviter l’inadéquation entre les besoins nécessaires et les ressources réellement disponibles, et évitera certains écueils comme celui d’avoir un projet ambitieux et peu d’apport personnel.

Watch Consumed (2015) Full Movie Online Streaming Online and Downloadfilm Boyka: Undisputed IV 2017